La bergamote


En ce moment  toutes sortes d’agrumes plus ou moins connus nous attendent sur les étals des primeurs.

En voici un  que nous connaissons  pour son parfum suave  et délicieux dans les bonbons de Nancy (qui portent son nom)  et pour sa charmante présence dans le thé Earl grey :

la bergamote

De la famille des rutacées, la bergamote,  fruit de l’arbre bergamotier (citrus bergamia), est née du croisement entre le citron vert (ou lime) et l’orange amère.Elle peut être à peau lisse ou boursouflée ( semblable au  gombava ), elle a la taille d’une petite orange et est reconnaissable grâce à son nombril proéminent.

La consommation du fruit en tant que tel n’est pas très répandue car la bergamote est amère et acide. On  extrait une huile essentielle de son écorce qui est très prisée en parfumerie (composante de l’eau de Cologne) mais aussi en cuisine et pâtisserie ( c’est comme cela que je l’utilisais avant de trouver les fruits frais). Le zeste et l’agrume de bergamote sont très utilisés, notamment pour aromatiser le thé, mais aussi  bonbons,  madeleines. Certains chefs l’utilisent en association avec des saveurs iodées ( fruits de mer, crustacés) avec lesquelles la bergamote fait frétiller les papilles. Les marocains l’ utilisent confite* dans les tajines .

* dans le sel comme les citrons confits

J’ai quelques idées en tête pour l’utiliser, pour l’heure ce sera une réalisation inspirée d’une recette de Christophe Michalak – ça vous étonne ?-

Mon riz au lait atomik – le mien l’est aussi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *