Bûche à la framboise insert litchee et rose

J’arrive un peu après la bataille avec ma recette de bûche, mais bon ce sera pour celles et ceux qui jouent les prolongations..ou pour Noël prochain….  et si vous avez une autre forme de moule voilà un dessert qui n’a pas de saison.

Voilà  donc une jolie bûche légère qui a eu un grand succès pour le repas de Noël n’est ce pas Carole et Orson ?


Bûche à la framboise insert litchee et rose
Imprimer la recette
Une bavaroise à la framboise, un insert litchee et liqueur de rose le tout posé sur une dacquoise amande et nappé d'un glaçage miroir ..
Portions
8
Temps d'Attente
1 nuit
Portions
8
Temps d'Attente
1 nuit
Bûche à la framboise insert litchee et rose
Imprimer la recette
Une bavaroise à la framboise, un insert litchee et liqueur de rose le tout posé sur une dacquoise amande et nappé d'un glaçage miroir ..
Portions
8
Temps d'Attente
1 nuit
Portions
8
Temps d'Attente
1 nuit
Instructions
  1. INSERT LITCHEE ET ROSE Réhydrater les feuilles de gélatine dans de l’eau très froide. Mixer les litchees en gardant un peu de texture. Ajouter la liqueur de rose. Fondre la gélatine quelques secondes au micro-ondes, l’ajouter aux litchees. Couler dans le moule à insert. Réserver au congélateur minimum 3 h.
  2. BISCUIT DACQUOISE AMANDE Monter les blancs d’œuf et le sucre en neige très ferme. Incorporer la poudre d’amande, le sucre glace et la fécule. Etaler sur un tapis à rebord. Cuire dans un four préchauffé à 170°pendant 10 mn. Laisser refroidir et découper un rectangle de la taille de la bûche et un autre de la taille de l’insert.
  3. BAVAROISE A LA FRAMBOISE Réhydrater les feuilles de gélatine dans de l’eau très froide. Porter le sirop des litchees et le sucre à ébullition le verser sur les framboises et mixer très finement. Passer au tamis afin d’enlever les pépins. Porter à ébullition le coulis de framboises, hors du feu ajouter la gélatine égouttée et mélanger. Transvaser dans un cul de poule et mettre au frais une dizaine de minutes. Monter en chantilly la crème liquide entière et l’incorporer dans le coulis frais mais non gélifié.
  4. MONTAGE DE LA BUCHE Montage de la bûche Verser le 1/3 de la mousse framboise dans le moule à bûche. Démouler l’insert litchees et le déposer sur la mousse. Déposer le petit rectangle de dacquoise, appuyer légèrement puis recouvrir avec le reste de la mousse. Terminer par le grand rectangle de dacquoise. Filmer l’entremet et son moule et passer au congélateur une nuit.
  5. GLACAGE MIROIR ROSE Réhydrater la gélatine dans de l’eau froide. Porter à ébullition à 103 ° l’eau, le sucre et le glucose. Retirer du feu ajoutez le lait concentré et la gélatine, mélanger et ajouter le chocolat blanc et le colorant choisi. Mixer à l’aide d’un mixer plongeant en évitant d’incorporer de l’air sinon avec une maryse cela va aussi très bien. Glacer votre entremet congelé ( sorti du congélateur au moment du glaçage) lorsque le glaçage a atteint la température de 34°. Vous pouvez préparer le glaçage la veille et le réchauffer doucement le jour de l’utilisation (ne pas dépasser 40°). Laisser votre entremet décongeler au réfrigérateur 4 heures ( la bavaroise décongèle relativement rapidement mais l'insert a besoin de plus de temps).
  6. Décorer en fonction de votre imagination. Ici des cubes de guimauve à la rose, petits décors en sucre et sujets de chez Meri Meri .
Notes

L’entremet peut être réalisé à l’avance et sorti du congélateur le jour de la dégustation.
L'utilisation de framboises surgelées permet de faire ce dessert toute l'année, de plus elles ne viennent pas de l'autre bout du monde et sont cueillies à maturité..
Cet entremet peut se réaliser autrement qu'en forme de bûche, en 1/2 sphère pour un dessert individuel ou autre....

Partager cette recette
Propulsé parWP Ultimate Recipe

4 réflexions sur « Bûche à la framboise insert litchee et rose »

  1. Bonjour
    Oui certes, “après la fête” mais justement, ça donne le temps de s’entraîner pour la prochaine !:-)
    Votre bûche est magnifique. Pour mes bûches de Noël , j’utilise souvent le lychee (en tout cas le jus, pour imbiber le gâteau) et la framboise : ça fait un beau mariage auquel on peut ajouter, pour les ennemis du “trop doux” (dont je ne suis pas) des groseilles (alors là attention, acide !) ou des canneberges, qui le sont moins (je dis “canneberges” car bien qu’adorant la langue anglaise, je n’achète pas des strawberries, j’achète des fraises, donc de même je n’achète pas des cranberries, j’achète des canneberges).
    Ce qui me plaît dans votre recette, c’est la présence de la rose, que j’adore. En revanche je ferai plutôt une sorte de coulis épais (à la limite de la confiture) plutôt qu’une gelée, étant ennemi de tout ce qui est gélatine, agar-agar et compagnie (uniquement pour des raisons de consistance, pas autre chose).
    Bref, je vais tester cette bûche sans tarder, car ainsi que vous le dites, on peut très bien faire autrement que typée “de Noël”.
    Un grand merci !
    Emsi

    1. merci pour vos commentaires et impressions. Pour l’insert il faut quand même qu’il soit gélifié pour qu’à la découpe la tranche soit nette, pour un coulis limite confiture je vous conseille quand même de mettre de la pectine de fruits plutôt que de la gélatine ou agar-agar la pectine sert à faire prendre gelées et confitures de fruit. Si vous vous préparez pour Noël 2021 connaissez vous la pâte à choux japonaise qui remplace avec brio la génoise dans un biscuit roulé ?ici le lien testez la vous verrez !

    1. Bonjour,
      non pas du tout pas de pâte à sucre la bûche est très humide ce serait catastrophique Vous pouvez la laisser telle quelle ou avec un glaçage miroir ou velours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.